Création le 14/09/08 - Copyright "Aquila 2008", tous droits réservés sauf testes et images dont la source est emntionnée, reproduction interdite (voir règlement fr.gd) - Mise à jour du site hebdomadaire.
   
  .Aquila Glossaire
  P
 
   Tous le lexique des termes utilisés et relatifs au métier des pompiers.


       
  Termes Explications  
  PARACHUTE Parachute : Organe mécanique destiné à arrêter et maintenir à l’arrêt la cabine (éventuellement le contrepoids) sur ses guides en cas de survitesse ou de rupture des organes de suspension.  
  PARAPLUIE Construction provisoire, à base d’échafaudage, destinée à protéger un ouvrage des intempéries  
  PARE GRAVOIS Pare gravois (pare gravats) : Disposition constructive inclinée à arrêter les objets et matériaux dans leur chute avant qu’ils ne touchent le sol.  
  PARE GRAVOIS Dispositif constitué en général de tubes et de tôles qui évite la chute accidentelle d’objets depuis l’échafaudage sur le sol.  
  PASSAGE PIETON Passage piéton : Disposition constructive particulière de départ de pied destiné à assurer la libre circulation protégée du public sous l’échafaudage.  
  PASSAGE PIETONS Parti basse d’un échafaudage spécialement aménagée pour permettre la libre circulation des piétons en dessous, en toute sécurité.  
  PCGR Principes comptables généralement reconnus.  
  PEMP Plate-forme élévatrice mobile de personne = Nacelle élévatrice.  
  PENDENTIF Pendentif : Ensemble des câbles électriques qui relient la cabine à la machinerie.  
  PGC Plan Général de Coordination (P.G.C.) : Le Plan Général de Coordination, établi par le coordonnateur de sécurité et de protection de santé est remis aux entreprises d’un chantier, afin d’en définir toutes les règles d’hygiène et de sécurité, notamment les protections collectives et les installations communes.  
  PLAN DE TRAVAIL Plan de travail – NF X 35-104 : Surface matérialisée supportant les objets atteints, maintenus ou manipulés par l’opérateur.  
  PLANCHER Plancher : Surface de travail constituée par un ou plusieurs plateaux assujettis ou non à l’ossature, ou par des planches d’échafaudage.Dans le cas d’utilisation de plateaux non assujettis et de planches d’échafaudage, un dispositif de contreventement horizontal est nécessaire.  
  PLANCHER Voir plateau.  
  PLANCHER A TRAPPE Plateau comportant une trappe rabattable et souvent une échelle escamotable sous sa surface. Les planchers à trappe sont utilisés pour les accès.  
  PLAQUE DE BASE Plaque de base ou semelle ou socle fixe : Pièce métallique disposée à la base des poteaux par emboîtement, destinée à assurer une certaine répartition des charges.  
  PLATEAU Plateau : Elément préfabriqué de plancher qui supporte une charge par lui-même.Un ensemble de plateaux peut faire office de contreventement horizontal.  
  PLATEAU Surface de travail ou de stockage réalisée en bois, métal ou tout autre matériau.  
  PLATINE ou SEMELLE Plaque rigide permettant de répartir la charge du poteau sur une plus grande surface d’appui. Elle est réglable ou non.  
  PLINTHE Plinthe : Elément de protection, contre les chutes de hauteur de personnes et d’objets, installés en rive de plancher.  
  PLINTHE Élément de protection installé en rive de plancher, appelé aussi garde-pieds.  
  POINT DE FIGEAGE Point de figeage : Température la plus basse à laquelle une huile cesse de s’écouler normalement.  
  POINT ECLAIR Point éclair : Température à laquelle les vapeurs produites par l’huile s’enflamme aussitôt au contact d’une flamme sans que la combustion puisse continuer.  
  PORTE PALIERE Porte palière : Porte obstruant à chaque étage les ouvertures dans la gaine et servant d’accès à la cabine.  
  PORTE PLANCHE Porte planche ou traverse intermédiaire : Support intermédiaire fixé sur longeron ou lisses ou moises, destiné à recouper la portée des planches.  
  PORTE PLANCHE Dispositif permettant de supporter le plancher entre deux appuis.  
  PORTILLON Portillon : Elément pivotant d’un garde-corps qui permet temporairement le passage à travers celui-ci.  
  POSTURE Posture – NF X 35-104 : Attitude corporelle adoptée par l’opérateur ou imposé à celui-ci au cours de son activité.  
  POTEAU Poteau : Ensemble de montants. Le poteau prend appui sur le sol.  
  POTEAU Montant prenant appui sur le sol.  
  POTENCE Potence : Console fixée sur un montant ou un cadre destiné à recevoir une charge. La capacité de charge est inscrite sur la potence.  
  POTENCE Élément destiné à supporter une poulie pour les manutentions verticales manuelles.  
  POUTRE AU VENT Poutre destinée à rigidifier un échafaudage soumis aux effets du vent et à ramener l’effort sur les poutres d’appui  
  POUTRE DE FRANCHISSEMENT Poutre de franchissement : Elément préfabriqué ou disposition constructive permettant, par suppression locale d’un ou plusieurs poteaux, de créer une ouverture dans l’échafaudage.  
  POUTRE DE SOUTIEN Assemblage en longueur de pièces, préfabriqué ou non, destiné à résister à des charges sur des longueurs supérieures à la maille.  
  POUTRE DE SUSPENSION Poutre de suspension : Poutre lestée travaillant en porte à faux, amovible, destinée à l’accrochage de la plate forme suspendue.  
  PPSPS Plan Particulier de Sécurité et de Protection de Santé (P.P.S.P.S.) Il est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier. Il est remis au coordonnateur de sécurité et de protection de santé. Le PPSPS concerne les entreprises travaillant sur les chantiers soumis à PGC et bien entendu aussi aux entreprises exécutant seules des travaux. L’établissement du PPSPS, dans ce dernier cas, est conditionné par une durée d’opération supérieure à un an et par l’emploi, à un moment quelconque, de plus de 50 salariés, pendant plus de 10 jours ouvrés consécutifs. Le PPSPS est alors remis au maître d’ouvrage. Le PPSPS précise les indications énoncées dans les textes R 238-26 à 36 du code du travail (Décret du 26 décembre 1994) et l’évaluation des risques (voir Loi du 31 décembre 1991).  
  PREVENTION INTRINSEQUE Prévention intrinsèque – NF EN 292-1 : Mesures de sécurité qui consistent à : - éviter ou réduire autant de phénomènes dangereux que possible en choisissant convenablement certaines caractéristiques de conception et,limiter l’exposition des personnes aux phénomènes dangereux inévitables ou qui ne peuvent être suffisamment réduits ; ceci s’obtient en réduisant le besoin, pour l’opérateur, d’intervenir dans des zones dangereuses.  
  PRINCIPE DE PASCAL Principe de PASCAL : La pression exercée sur un liquide au repos est transmise intégralement en tout point du liquide.  
  PROCEDURE Procédure : Une procédure est définie par l’organisation dans le temps d’un ensemble d’opérations élémentaires en vue de l’obtention d’un objectif final.  
  PROCESSUS DE TRAVAIL Processus de travail – NF X 35-001 : Succession, dans le temps et dans l’espace, de l’action conjointe de l’homme, des moyens de travail, des matériaux, de l’énergie et de l’information dans le système de travail.  
  Produits chimiques de spécialité Composés dérivés de l’alumine de qualité chimique (hydrate d’alumine), constituant la matière de base pour une vaste gamme de produits.  
  Produits laminés Lingots de laminage dont l’épaisseur est réduite par le passage entre les cylindres d’une série de laminoirs à chaud réversibles, puis dans un laminoir à froid. La tôle d’aluminium, souvent désignée par des expressions spécifiques telles que tôle automobile, tôle à canettes ou plaque lithographique, est utilisée principalement par les secteurs des canettes et des contenants, de la lithographie, du transport et du bâtiment.  
  Produits transformés Comprennent habituellement les produits laminés et d’autres produits usinés.  
  Produits usinés Produits transformés de base ayant été modifiés mécaniquement, et parfois thermiquement, pour l’obtention de propriétés particulières, à des fins précises. Le fil machine, le fil et le câble, les pièces moulées, les composites, les profilés et les pièces destinées à divers systèmes ou marchés utilisateurs en sont des exemples.  
  PROFONDEUR Synonyme de largeur  
  PROTECTEUR Protecteur (issue de NF EN 292-1) : Élément utilisé spécifiquement pour assurer une protection au moyen d’une barrière matérielle (fixe, mobile, réglable, avec dispositif de verrouillage ou d’interverrouillage, commandant la mise en marche, …)  
  PROTECTION Protection – NF EN 292-1 : Mesures de sécurité qui consistent en l’emploi de moyens techniques spécifiques, appelés protecteurs et dispositifs de protection, afin de protéger les personnes contre les phénomènes dangereux que l’application des techniques de prévention intrinsèque ne permet raisonnablement ni d’éviter ni de limiter suffisamment.  
  PROTECTION BASSE  Partie d’un échafaudage spécialement aménagée pour protéger les piétons contre les chutes éventuelles d’objets ou de matériaux, avec des auvents métalliques, par exemple.  
       
       
       


 
  Merci de vos visites - 169650 visiteurs (455369 hits)  
 
AQUILA S&F - 57, rue Grande - 36150 VATAN FRANCE Tél : 02 54 49 85 70 et Fax : 02 54 49 86 07. Mobile 06 81 84 83 98 ou 06 81 84 49 20. SIRET 498 110 253 00024 - APE 8559A - RCS Châteauroux 498 110 253 - FR 84498110253
Travaux en hauteur, travaux d'accès difficiles, travaux acrobatiques, travaux paysagers, formation, audit, conseil, vérification d'EPI
Contactez nous pour tout type de travaux difficile au 02 54 49 85 70 ou 06 81 84 83 98
Les photos ont été réalisées par la société AQUILA S&F (sauf sources spéciales)
Site créé par AQUILA S&F en collaboration avec FR.GD