Création le 14/09/08 - Copyright "Aquila 2008", tous droits réservés sauf testes et images dont la source est emntionnée, reproduction interdite (voir règlement fr.gd) - Mise à jour du site hebdomadaire.
   
  .Aquila Glossaire
  Passerelles
 

ACCIDENTS DE PASSERELLE


 
Accident mortel du Grand Pont de la Loire

Hasard du calendrier? C’est aujourd’hui, alors qu’entre en service le Grand Pont sur la Loire et que sera inauguré le nouveau tronçon Bonson-Saint-Etienne, que le tribunal correctionnel de Montbrison se penchera, lors de son audience de l’après-midi, sur les circonstances d’un accident du travail lié à la construction de cet ouvrage d’art.

En effet, le 17 juillet 2007, un ouvrier de 48 ans, qui travaillait sur le chantier du Grand Pont, a fait une chute mortelle de sept mètres sur le tablier du pont. Il travaillait sur une passerelle à câbles et effectuait une opération de serrage des colliers lorsqu’il chutait dans le vide.

La victime était un père de famille domicilié en Indre-et-Loire. L’ouvrier décédé faisait partie de la société Baudin Châteauneuf dont le siège est à Châteauneuf dans le Loiret.

Cet accident -le premier survenu sur ce vaste chantier- avait jeté la consternation et à l’époque Pascal Clement, président du Conseil général, maître d'œuvre pour le Grand Pont sur la Loire avait exprimé ses condoléances à la famille du malheureux ouvrier.

Source : LE PROGRES du 15/12/08
Hauts-de-Seine: chute d'une passerelle sur un chantier, un mort et deux blessés

Ce matin, un peu avant 10 heures, une passerelle qui se trouvait sur un chantier à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine) est tombée brusquement.

Au moment de la chute il y avait sur la passerelle trois ouvriers.

Selon la préfecture des Hauts-de-Seine, un ouvrier de 50 ans est
mort et deux de ses collègues ont été blessés.

Source : LCI 29/09/08

Trois ouvriers morts dans l'accident d'un pont en Corse

Trois ouvriers participant à la construction d'un pont à Petreto-Bicchisano (Corse-du-Sud) ont trouvé la mort samedi dans la chute d'une passerelle métallique qui venait d'être fixée, a indiqué le procureur d'Ajaccio, qui a ouvert une enquête sur l'accident.
Selon le procureur de la République d'Ajaccio, José Thorel, une passerelle métallique servant à la circulation des ouvriers "qui venait d'être mise en place une vingtaine de minutes avant l'accident", en fin de matinée, s'est brusquement détachée de ses points d'ancrage avant de s'écraser d'une hauteur de 30 mètres.


Trois ouvriers morts dans l'accident d'un pont en Corse

"Trois ouvriers étaient présents sur cette passerelle, dont deux sont morts écrasés dans un amas de pièces métalliques", a précisé M. Thorel. Le troisième homme a été dégagé par les pompiers avant d'être transporté par hélicoptère au centre hospitalier d'Ajaccio, dans un état jugé "très grave" par le médecin du SAMU présent sur place. La troisième victime est morte peu après 17h00 à l'hôpital, a annoncé la préfecture de Corse. Le préfet de Corse, Michel Delpuech, a exprimé ses condoléances aux familles et aux employeurs des trois ouvriers. "L'enquête judiciaire permettra de faire toute la lumière sur les causes exactes de cet accident lié à l'effondrement d'un échafaudage", a-t-il dit.

Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête de flagrance, confiée à la gendarmerie, pour "homicide involontaire dans le cadre d'une activité en relation avec le travail", une procédure systématique "en cas d'accident du travail". José Thorel a annoncé que les corps des trois victimes seraient autopsiés "dès que possible". Les gendarmes de la brigade de recherche de Sartène ont procédé à l'audition d'une quinzaine de personnes présentes sur le chantier, dont le grutier qui avait mis en place la passerelle.

Selon plusieurs ouvriers, "un craquement très intense s'est fait entendre au moment de la chute de la passerelle, qui a semblé céder sous son propre poids et en l'absence totale de vent. Ce qui porte à croire qu'un défaut de fixation est à l'origine du drame", a précisé M. Thorel. "Les responsables de la société qui employait les victimes, basée en région parisienne, sont attendus en Corse avant la fin de la journée. Ils seront entendus à leur arrivée. Les services de l'inspection du travail vont également procéder à des vérifications", a-t-il ajouté. Les ouvriers travaillaient sur le chantier de construction du pont d'Abra, enjambant la rivière Taravo, a proximité de l'axe routier reliant Ajaccio à Sartène (Corse-du-sud). Les travaux entamés en 2005 pour construire cet ouvrage de 204 mètres de long doivent se terminer en juillet 2007.

Les trois ouvriers étaient employés par GTM construction, société du groupe Vinci, associée sur cet ouvrage à la société Razel.

Source : BATIWEB

 
  Merci de vos visites - 174088 visiteurs (466707 hits)  
 
AQUILA S&F - 57, rue Grande - 36150 VATAN FRANCE Tél : 02 54 49 85 70 et Fax : 02 54 49 86 07. Mobile 06 81 84 83 98 ou 06 81 84 49 20. SIRET 498 110 253 00024 - APE 8559A - RCS Châteauroux 498 110 253 - FR 84498110253
Travaux en hauteur, travaux d'accès difficiles, travaux acrobatiques, travaux paysagers, formation, audit, conseil, vérification d'EPI
Contactez nous pour tout type de travaux difficile au 02 54 49 85 70 ou 06 81 84 83 98
Les photos ont été réalisées par la société AQUILA S&F (sauf sources spéciales)
Site créé par AQUILA S&F en collaboration avec FR.GD